Volturi King

Les Volturi mènent en roi. Ils ont décider d'appliquer les règles. Ils ont envoyer tout les vampires rebels sur une ile pour les faire participer à un petit.. jeux! Saurez-vous survivre?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'ai les crocs [FIN]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: J'ai les crocs [FIN]   Dim 12 Avr - 17:59

Citation :
Race : Vampire renégats
Sexe : Femme
Age : 40 ans d'apparence / 268 ans réellement
Rôle : Participente au mauvais jeu des Volturis



Ok, je n'ai pas toujours été un vampire modèle mais je ne mérite pas ce qui m'arrive. J'ai comprit trop tard ce que les Volturis me voulaient -_- J'ai été bête ! Il faut que je trouve un moyen de quitter les lieux pour ne pas me retrouver dans les rangs des Volturis ou tuer par un autre vampire. Maintenant tout le monde était dangereux ! Il ne fallait jamais fermer l'œil et cela tombait bien car je ne dormais jamais XD Le jeu promet d'être amusant. J'étais un vampire depuis pendant prés de deux siècles. J'en connaissais sur la vie et je m'étais laissée prendre comme une enfant. Cela fait à peine dix heures que j'étais arrivée et j'avais comprit qu'on -Oui, nous étions plusieurs vampires, je les sentais- on était là pour s'entre-tuer. Facile à comprendre quand on voit les installations pour les humains, les barrières pour ne pas passer d'une partie à l'autre. Etrangement je ne m'en fais pas pour moi, je me pose simplement la question "Quand est ce que les Volturis considéreront que les meilleurs ont éliminé tout les autres ?" Est qu'ils avaient un nombre dans chaque partie ? Et si oui, combien avaient-ils de zone ? Et comment je déroulerais la finale ? Je pensais déjà à la finale car je savais que je n'allais pas être tué. J'étais le commanditer de plusieurs centaines de meurtre assez ingénieux et très bien programmer. Je n'avais jamais eut une égratignure et j'avais une connaissance parfaite des techniques de combat des vampires, autant nouveau née que les autres ! J'avais passé plusieurs années en Amérique du sud dans l'ambiance des guerres de territoires. J'étais tombé dans la mafia et d'autres groupes aussi fou que terrifiant. Je marchais depuis plusieurs heures en espèrent découvrir une odeur d'humain, j'avais faim et je n'étais pas de bonne humeur ! Je ne sentais rien et cela me mettait les nerfs à vif. Je sentis alors l'odeur d'un autre vampire. Ce n'était pas un Volturis, j'avais gravé leurs odeurs pendant mon arrestation comme ils s'amusaient à dire. C'était une odeur masculine, faible. Il n'avait pas dut manger depuis plusieurs jours celui là oO Il était là depuis plus longtemps ? Non cela n'a peut être rien à voir. Je m’arrêtai et sauta sur branche bas et huma l'air. Il venait du Nord, il allait vite. Etrangement vite. Je me mis en garde prête à attaquer.


Dernière édition par Vicky le Sam 2 Mai - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Dim 12 Avr - 18:55

La chute fut brève mais je ne me voyais pas atterrir ainsi sur le sol. Retrouvant brutalement toutes mes capacités si longtemps enlevées, je tendis le bras avant de saisir une branche qui ralentis ma chute. Atterrissant en douceur sur le sol, je jetai un long regard autour de moi afin d’examiner les lieux. La végétation était dense et humide, signe de régions chaudes et situées au sud de l’équateur. Mais où étais je exactement, je n’étais pas plus avancés. Avisant un arbre immense, je m’en approcha avant de fléchir les genoux et de bondir avant de sentir l’écorce rugueuse sous mes doigts. Grimpant rapidement sur le tronc assez épais, je ne tardai pas à en rejoindre les hauteurs. Ce que je vis me stupéfia. La plage léchait les rochers à quelques kilomètres sur ma droite, quelques mouettes volant ci et là en cercle au dessus de la rive. Des palmiers tendaient leurs ramures au vents sur le sable dorée. Quand aux alentour, je ne percevais que des arbres mais je n’avais pas besoin de voir un autre paysage pour comprendre ma situation. J’étais sur une île. Une île qui aurait pu être magnifique si elle n‘avait pas était le théâtre de mon emprisonnement.

Ébahi, je restai quelques minutes immobile, insensible au vent qui caressait en douceur ma peau tout comme les doux rayons du soleil. Levant la main, je repris conscience avec la réalité en voyant l’éclat de mon épiderme sous cette lumière naturelle. J’étais seul sur une île au premier abord déserte. Qu’est-ce que cela signifiait?

Descendant en souplesse, je m’assis à terre contre le tronc afin de réfléchir à ma situation. Il m’avait précisé qu’il avait déjà capturé quelques membres de ma famille mais il n’était à l’évidence pas dans les parages car j’aurais fatalement humé leurs odeurs respectives. Aucun doute, j’étais le seul vampire présent dans la région. M’avais t’on débarqué dans cette île seul ou les autres avaient été eux aussi emprisonné dans ce lieux mais dans des endroits différents? La dernière solution me paraissait bien plus logique.

De surcroît, pourquoi nous avoir envoyé dans ce lieux? Après tout, je savais qu’Aro voulait nos pouvoirs et qu’il désirait séparé chaque membre de ma famille. Mais nous abandonner dans la jungle était une solution un peu étrange pour parvenir à nous faire ployer. Comptait-il nous avoir à l’usure? Comme si nous allions céder devant ce genre de … chantage quoique le mot n’était pas vraiment approprié à la situation.

Me relevant, je ne sentis aucune créature animale. Il faisait jour et à part quelques oiseaux, je ne humains aucune odeur et je n’avais pas chassé depuis quelques jours. Cependant, j’avais déjà connu pire bien que la brûlure de ma gorge soit plus intense que d’ordinaire. Remontant légèrement sur l’arbre, j’attrapais un oiseau qui chantait sur la branche avant de le mordre. J’avais le sentiment de me comporter comme un sauvage mais il me fallait avaler quelque chose avant d’être totalement envahi par la faim. Le sang tiède coula le long de ma gorge, pas assez abondant pour m’apaiser réellement mais suffisant pour le moment. Laissant le cadavre de l’oiseau au pied de l’arbre, je levai la tête vers le ciel dissimulé par les feuilles. Quoiqu’il en soit, je ne pouvais rester au pied de cet arbre indéfiniment. Il me fallait retrouver les autres et m’assurer que chacun se portait à merveille.

Je pris mon envol, partant en direction du sud, au grand hasard.

C’est alors qu’au terme de quelques minutes, je fus frappé par une odeur inconnue mais appartenant de toute évidence à un vampire. Je stoppai brutalement dans une clairière avant de me tourner vers un arbre où de toute évidence une vampire femelle m’attendait afin de se défendre. Méfiant, je m’accroupis légèrement prêt à bondir au moindre signe de menace. Elle n’était pas une Volturi mais peut-être un de leur sous fifre. Là était l’occasion d’en apprendre davantage si d’aventure, elle travaillait réellement pour eux.

Je la détaillai légèrement, évaluant ses aptitudes, sa tailles. Elle avait environ 40 ans et présentait un visage pâle encadrée d’une courte chevelure blonde. Ses yeux rouges sang ne laissaient aucun doute sur son régime alimentaire et je fus d’autant plus sur mes gardes. D’une voix dur et froide, et ce sans la quitter des yeux, je pris la parole.

-Que fais tu ici?

Inutile de faire une entrée plus poussée alliant politesse et diplomatie. Recroquevillé, j’étais prêt à bondir au moindre geste suspect de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Dim 12 Avr - 20:04

- Que fais-tu ici?

Comment ça ce que je fais ici ! Non mais pour qui tu te prend ?

Wendy grogna et retroussa ses babines, enfin ses lèvres pulpeuses et rose. Elle plissa les yeux et fronça les sourcils pour faire grimacer son front. Elle fut alors aussi terrifiante qu’un vampire pouvait l’être. Elle était prête au combat car elle savait que c’était le but ici. Comment elle le savait ? Facile, les rumeurs couraient en Italie que la plus grande famille de vampire organisait une grande traque. Il avait commencé par le pays du soleil et Wendy avait eut plusieurs altercations avec eux. Elle avait comprit quand Jane lui avait sourit et dit alors :

J’espère que tu mourras dans les 1ere. Si ce n’est pas le cas, je m’occuperais de toi.

GRRR ! Elle avait donc comprit qu’il fallait qu’elle se batte pour sa vie et que les combats seraient composés de renégats pires les uns que les autres. Wendy comprit rapidement que le vampire en face de lui ne savait pas vraiment pourquoi il était là ? Elle remarqua aussi qu’il n’avait pas les yeux rouges Oo Etrange. Elle descendit de sa branche et s’avança d’un pas la tête incliné. Cela ne changerait à sa vision, de toute façon, elle voyait très bien l’homme qui était à plusieurs mètres. Elle analysa rapidement la situation. Il n’avait pas l’air dangereux, il avait l’air perdu et d’après ses yeux, il ne mangeait pas du sang humain. Il était à 8mètre et demi. Le vent était avec elle, l’ombre que faisaient les arbres lui donnait un avantage particulier. Quand elle passerait dans la zone de lumière du la clairière, il serait éboulis et ne la verrait pas pendant deux secondes. Juste assez pour qu’elle lui arrache un bras et lui mord le cou ! Elle pouvait commencer à se défendre puisque le jeu des Volturi était basé sur la mort des adversaires. Bien qu’elle ait élaboré sa stratégie, elle n’attaqua pas. Simplement par politesse. Elle aurait mieux fait de laisser les bonnes manières aux portes de l’île mais étant une femme distinguée elle ne voulait pas commencé une battle royal sans au moins savoir la capacité de ses ennemis. Ce qui pouvait être amusant dans sa situation, c’est qu’elle allait devenir plus forte que jamais. Elle aimait se battre et l’entretien qui début avec ce vampire allait pas finir sur une note gai. Ils étaient là pour se battre, pour survire alors pas d’amitié possible. Elle serait la gagnant et pendant ce temps de jeu, il fallait qu’elle trouve un moyen de contrait le pouvoir de Jane pour la détruire. Voila son objectif : finir finaliste et tuer tout ceux qui se mettront sur son chemin.

Tu ne sais donc pas pourquoi nous somme ici ! Pauvre de toi Wink Tu es donc sans défense.

Wendy sourit et retient ses pieds de ne pas bondir. C’était une femme très agressive ! Elle avait toujours voulut le chao et maintenant qu’elle été là, c’était un peu comme son monde. Passons, elle observa la réaction du vampire naïf mais fort charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Mar 14 Avr - 10:57

Sa réplique ne se fit pas attendre, acide et attendu car je lisais ses pensées aussi facilement qu’avec n’importe qui d’autre. Je demeurais impassible et insensible à sa provocation qui ne m’aidait pas à y voir plus clair dans la situation. Sa tentative d’intimidation ne me fit pas plus d’effet, elle ne m’effrayait pas le moins du monde. Mais les pensées qui l’agitaient étaient bien plus intéressantes. Elle prévoyait de se battre contre moi car tel était le but de cette île. Ainsi voilà à quoi servait cette île? Nous y avions été jetés comme des animaux pour nous entretuer… afin que les survivants, étant les plus fort ou les plus doués, entrent dans leur rang. C’était un plan des plus pathétiques.

Mais l’île n’était composé que par des vampires qui pour eux avait commis une infraction. Quoique ma famille avait été emprisonnée ici pour des raisons bien différentes puisque nous n’avions jamais enfreint une de leur règles. Mais nous étions trop nombreux et Aro était impatiemment inquiet de ce qu’il pouvait advenir du Clan Cullen, comme si nous avions prévu de fomenter une rébellion contre eux. Ce qui était stupide. Mais derrière tout ceci, il m’était aisé de voir, entre autre, une tentative d’intimidation pour qu’Alice et moi rejoignons enfin leur rang. Mais si Aro pensait nous avoir ainsi, il se trompait lourdement et nous sous estimais.

Quand à la jeune fille devant lui, elle était donc un des pions du jeu. Mais elle cessa bientôt de penser à sa propre situation pour s’intéresser de plus près à moi. La couleur de mes yeux attisa sa curiosité et elle descendit de sa branche avec agilité avant de m’observer de plus près pour affiner une stratégie qui bien entendu m’était dévoilé au fur et à mesure qu’elle l’imaginait. Elle me jugeait non dangereux mais si elle prévoyait d’attaquer, elle aurait un énorme point faible car chacun de ses gestes me seraient dévoilés avant même qu’elle ne les effectue. Mais elle n’attaqua pas, voulant tout d’abord m’évaluait le plus possible avant de mettre son plan à exécution, plan qui aurait eu des chances de fonctionner contre un autre adversaire.

Quand à moi, je m’étais redressé, me tenant droit sans me départir de mon impassibilité. Mais j’étais attentif. Wendy, puisque telle était son prénom semblait avoir quelques ressentiments à l’égard de Jane, un vampire dont je n’avais jamais fait la rencontre mais dont le nom ne m’était pas inconnu. Elle avait donc un but, ce qui la rendait plus forte car sa détermination était réelle. Mais elle avait également une belle répartie.

-Je n’en savais rien effectivement mais me croire sans défense serait une erreur.

Je savais pertinemment que la discussion ne durerait pas. Elle était à deux doigts d’attaquer et je n’aurais d’autre choix que de riposter. Mais j’avais appris tout ce que j’avais besoin de comprendre. Il m’était inutile de perdre mon temps ici car j’étais certain qu’elle n’en savait pas plus sur cette histoire. Cependant, si je lui tournais le dos, elle me bondirait dessus sans hésitation. Elle n’attendait qu’un faux geste de ma part. Elle n’était que violence, se rapprochant davantage en cet instant de l’animal que de l’humain.

J’étais plus rapide mais la fuir ne servait à rien. Je n’étais pas vraiment heureux de m’en prendre à quelque un mais sur cette île je n’aurais pas le choix si comme elle le pensait, les renégats seraient nombreux. Et la majorité n’hésiterait pas à combattre pour tuer. Il me fallait abandonner ma conscience pour quelques jours, le temps de retrouver ma famille et de trouver un moyen pour sortir d’ici. Je sentis l’inquiétude m’envahir en pensant à eux. Je savais Jasper et Emmett tout à fait apte de se défendre, Alice et Carlisle également. Mais j’avais plus de doute concernant Esmée et Rosalie. Pourvu qu’Emmett les retrouve rapidement si d’aventure ils avaient été séparés.

Malgré l’urgence de la situation, je n’étais cependant pas prêt à tuer sauf si je n’avais vraiment pas le choix. Je me considérais suffisamment comme un monstre sans pour autant ajouter d’autres meurtres à mon actif. J’en avais commis suffisamment durant mon existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Jeu 16 Avr - 13:06

Le vampire en face d'elle ne bougea pas. Il avait l'air dans ses pensées. Cela lui laissa le temps de préparer une attaque digne de son nom ! Elle connaissait de nombreuses technique de combat et il fallait maintenant qu'elle choisi entre ses préférés. Elle aimait beaucoup l'attaque de front, mais elle savait que cette tactique avait beaucoup d'inconvénient. Premièrement, elle ne savait pas si ce vampire était plus fort ou pas. Ce qui pouvait être un désavantage lors de la confrontation. Ensuite, l’attaque tête baisser ne prenait pas en compte les pouvoirs étranges des vampires. Genre ceux de Jane ou de Félix. Bon, déjà elle avait ses propres sentiments, elle ne se sentait pas sans émotion, ni torturer ! Donc ce vampire n’avait pas ce genre de pouvoir, mais il pouvait en avoir d’autres. Il fallait rester vigilant. Wendy pensa alors une attaque latérale mais il fallait qu’elle fasse une feinte. Un mouvement en avant pour faire croire à l’attaque de front et une roulade sur le côté pour lui arracher le bras et peut être, s’il n’était pas trop rapide, poser ses crocs dans son cou ! Elle réfléchit à plusieurs solutions et analysa la situation de long en large.

Le ciel s’assombrit quand Wendy décida d’attaquer. Elle avait entendu les paroles du vampire aux yeux étranges mais ne les prit pas en compte. Elle fendit alors l’air pour se mouvait vers l’avant. Elle fit deux enjambées vers son ennemi et inclina la tête avec un sourire quand elle fut à 1mètres de lui. Elle envoya un bras comme pour l’attraper mais plongea sur son flan droit et se retrouva à l’arrière. Elle se retrouva derrière lui et se leva sur ses petits pieds de ballerines. Elle ouvrit la bouche et laissa voir ses dents. Elle allait mordre

Wendy à ce moment là se sentait bien ! Elle ne vivait que pour tuer, pour se battre. Elle était née pour cela, ou morte plutôt ! Elle était complète, comme quand on vit de mettre la dernière déco dans la chambre d’enfant. Une sorte de plénitude l’envahit et lui vit senti qu’elle était vivante, qu’elle était là sur cette terre et qu’elle jouait un rôle dans le monde ! Elle n’était pas une créature d’occasion qui ne servait à rien, qu’on avait jeté car elle était malade. Elle sentait que tous ses désirs étaient assouvis quand elle attaquait. Presque rassasié de violence mais alors l’impensable se produit.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Jeu 23 Avr - 9:32

Levant le visage vers le ciel, je me concentrais, tout en gardant un oeil sur la vampire en face de moi, afin de repérer un membre de ma famille, espérant que l'un d'eux soit dans les parages. Ainsi, je pourrais le localiser avant de le rejoindre. Mais hormis les pensées de cette femme, je n'entendais aucune autre voix familière. Reportant mon attention sur elle, je la regardais intensément. Elle n'était pas difficile à comprendre, bien au contraire. Son instinct était de tuer et elle le laissait volontier l'envahir. Elle n'était qu'un animal qui n'écoutait absolument pas son côté humain qui devait certainement exister quelque part. Je n'avais aucune envie de la juger, n'y voyant aucun intêret, mais je me préparai à subir une de ses attaques, comprenant que je n'y échapperais pas.

Je demeurai immobile, étudiant dans sa tête les différentes attaques qu'elle imaginait dans le but de me prendre par surprise. Elle serait sans doute déçu d'apprendre qu'elle n'avait aucune chance. Quand à moi, je devais expédier cette histoire qui n'avait déjà que trop durer, il me fallait retrouver les autres et je ne tenais pas à perdre davantage de temps. Le ciel s'obscurcissait à vue d'oeil et il me fut aisé de deviner, sans même lire en elle, que c'était le moment propice à ses yeux pour m'attaquer. Tout son visage exprimait le plaisir, l'exitation et la concentration à l'état pur. Se précipitant vers moi, elle tenta une feinte qui ne pouvait m'échapper. La laissant faire ce qu'elle voulait entreprendre, elle passa derrière moi avant de m'aggriper pour me mordre la nuque. Je lui laissais une ou deux secondes, afin de lui laisser croire qu'elle était proche de la victoire puis au dernier moment, je fis volte face tout en attrapant son bras avant de la précipiter contre un arbre. Adoptant une posture de défense, mon visage demeurait quand à lui impassible, une simple lueur de colère brillant dans mes prunelles sombres.

-M'attaquer ne te servirait à rien, tu n'es que trop prévisible.

Si mes traits étaient détendus, ma voix quand à elle laissait parfaitement percevoir tout le mépris que j'avais à son égard. Elle représentait cette sorte de vampire que je haissais, tuer pour tuer.

-Je n'ai pas l'intention de te tuer, mais n'hésiterais pas si tu ne me laisses pas le choix Wendy.

J'avais appuyé son prénom afin de la destabiliser. J'espérais ainsi qu'elle réfléchisse à la situation et revienne sur ses positions. Mais cela ne pouvait être aussi facile. Elle était déterminée à gagner, par n'importe quel moyen avant de se venger de cette Jane dont le prénom lui revenait souvent. C'est alors qu'à travers un de ses souvenirs, j'entendis la voix de ce vampire qui m'était inconnu, une voix fluette, la même que celle que j'avais entendu dans cette ruelle après que cette violente douleur ait envahis chacune de mes veines. C'était donc elle qui en était à l'origine, sa voix ne dénnotant aucune trace d'émotion. Elle avait un pouvoir dangereux dont il me faudrait me méfier.

Quand à Wendy, elle était trop dans un état d'esprit lié à la vengeance pour comprendre la rationnalité. Pourtant, ce n'est pas ainsi qu'elle parviendrait au bout. Quand à moi, mon seul but était de quitter l'île parès m'être expliqué avec les Volturis et retrouver ma famille. Nous n'étions pas encore sortit d'ici mais il était hors de question que nous soyons pris pour des jouets aussi facilement. Rien ne len empêcheraient de commencer une fois que nous aurions réussit à quitter cet endroit, si d'aventure nous réussissions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Ven 24 Avr - 14:12

Wendy se fit contrait si facile qu’elle comprit qu’il avait quelques choses de spécial. Et puis ses réflexions n’étaient pas neutres, il faisait des sortes de sous entendu ! Il était…étrange. Elle se retrouva collée contre un arbre. En fait ce fut plus l’arbre qui subit des dégâts, il prit la forme des belles hanches de la femme. Il lui avec une faible lueur de colère qu’il ne servait à rien de l’attaquer Oo

A bon et en quel honneur ?

La réponse fulgurante et froide fut aussi rapide d’une pensée. Elle était comme Wendy, elle répondait aussi vite de le vent au insulte ou autre provocation. Elle était trop prévisible, voila encore un mot qui ne collait pas ! Elle savait que son attaquer est parfaite, elle se battait depuis des années et personne ne résisté aux feintes qu’elle faisait. Ce mec n’était pas normal, il avait réussi à voir ce qu’elle avait prévu mais comment ? L’homme se détendit et Wendy sourit, un sourire glacial et animal. Ce n’est pas comme ça qu’il arriverait à survie, en restant détendu et cool. La guerre était là, elle n’était pas à nos portes, on y été ! Ils étaient sur le champ de bataille et lui n’avait que méprit pour elle, il devait la haire, il devait la tuer mais il n’en avait l’intention, Wendy l’avait comprit qu’avant qu’il le dise. Il devait être méchant !!!! Il devait laisser parler le monstre en lui ! Il était pathétique, il avait vite fini au pied du buché. Wendy n’en avait rien à faire, mais elle revue son point d’attaque. Il était fort, ça plus aucuns doutes mais SA faiblesse, il était trop humain ! Il se ferait avoir à cause de ça. Wendy avait les méninges qui marchaient à plein régime. Elle analysa toutes les solutions possibles concernant son pouvoir. Oui, elle était sûre qu’il en avait un. Elle observa ses réactions et commençait s’approcher de la vérité. Elle fut alors sûr d’elle quand il lui dit « Wendy »

Tu te crois plus fort car tu connais mon nom ? Hurla-t-elle en lui donnant un coup de pied dans le ventre.


Ce coup n’était pas fait pour lui faire mal, elle avait simplement prit appuis sur lui. L’arbre dernier elle avait cédé et sous la chute, il l’avait lâché et elle avait sauté sur une branche proche. Elle était doutée, elle était même dangereuse ! C’est d’ailleurs pour cela qu’elle était ici. Les Volturi n’avaient pas enfermé les vampires de bas de gamme ! Elle savait maintenant comment déstabilisé ce pauvre vampire. Elle était sûre de gagner, elle était sûre et certaine ! Il allait mordre la poussière. Elle se mit en position d’attaque, lui avait son corps prêt pour la défense. Quel IDIOT ! Oui, voila la 1ere partie. Il ressemblait à un pauvre humain, seul au monde, sans personne. On aurait dit un chaton qui n’avait pas bu de lait depuis quelques jours. Le pauvre papillon sans ails, il avait pauvre du jour. Ahaha, Wendy était sadique dans ses pensées, elle l’insulta de tous les noms pires les uns que les autres. Elle se doutait qu’il devait s’en foutre mais alors elle se concentra sur un autre fait.

Jane était dans la rue, ses longs cheveux blonds, sa taille d’ado ! Elle était là devant elle ! Wendy plissa le front et replongea dans ses souvenirs. Les remarques de Jane, son voyage, sa torture, son frère Félix. Les souvenirs étaient frappants, hurlant de douleur et de sueur. Ils étaient prenants. Wendy choisi alors le moment ou les yeux du vampire en face furent un brin flou ! Elle sauta et tel un tigre plaqua sa proie au sol. Elle avait laissé son instinct prendre le dessus, elle n’avait pas réfléchit, elle avait conditionné son corps à l’attaque et avait pensé à autre chose. Wendy était une machine de guerre, elle n’avait pas besoin de penser au plan d’assaut elle était née pour tuer et savait très bien le faire. Elle planta alors ses dents dans le corps du vampire. Oh, il n’allait pas mourir, juste comprendre que la guerre partout ! En fait, Wendy avait refusé de le tuer car il pouvait s’avéré une adversaire très amusant. Elle avait certes envie de gagner le jeu mais elle aimait tellement le combat qu’elle avait envie de garder un vampire fort pour la fin. Elle se jeta en arrière et lui sourit. Elle lécha le sang sur ses lèvres et rit de bon cœur en pensant : Finalement je ne suis pas si prévisible. Tu devais faire attention la prochaine fois qu’on se croise.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Cullen

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 09/04/2009

MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   Sam 2 Mai - 19:21

Sa remarque me fit sourire ironiquement tandis que je sentais la colère grimpait en moi. Je devais me calmer et tempérer mes sautes d’humeur que je savais vives. Je lui répondis d’une voix que j’efforçais au calme tandis que je masquais mes sentiments derrière mon masque habituel.

-C’est simplement un conseil.

Que faire désormais? Elle avait compris que je sortais de l’ordinaire, que j’étais différent de ses adversaires habituels. Et elle était intelligente, elle ne tarderait pas à deviner. Cependant, mes intentions ne changeaient pas, et je ne le désirais pas plus. Céder à mes impulsions de vampires ne me feraient que redevenir ce monstre que je cherchais à fuir depuis trop d’années, un monstre qui ne revenait ainsi que par intermittence dans mes sautes d’humeur. Pour elle, c’était ma faiblesse, j’étais trop humain. Elle avait raison sur ce point, je m’efforçais de l’être bien que j’en étais encore loin. Mais je ne le considérais pas comme une faiblesse, mais comme une qualité principale dans cette vie. Elle comprit alors qu’elle était ce pouvoir qui la mettait en déroute, ce pouvoir qui me permettait de savoir à l’avance tout ce qu’elle faisait et ce qu’elle était.

-Non, je ne crois rien si ce n’est que je dois retrouver les miens. Je n’ai pas de temps à perdre dans des futilités pareilles.


Je reçu alors son coup de pied dans l’estomac, l’impact me faisant reculer de quelques mètres. Elle avait fait ce coup sans y penser ainsi j’avais été pris par surprise. Elle avait vite saisit et allait maintenant tout faire pour me cacher ses attaques. Cela n’avait peut-être pas été une bonne chose de lui avoir fait autant de sous entendu pour la mettre sur la piste.

Je fis la grimace en l’entendant me traiter d’idiot tandis que j’adoptais ma position à la sienne. Je me retenais de répliquer me concentrant davantage sur ce qu’elle pensait. Et elle ne pensait qu’à des insultes pire les unes que les autres. Heureusement et ce grâce à Rosalie, les insultes n’avaient plus aucun effet sur moi désormais. Mais le reste m’atteignit davantage. Elle repensait aux horreurs de son passé, horreurs perpétrées par les Volturis, des images pleines des haines, de cris et de meurtres. Je voulais en sortir mais elle semblait prendre un plaisir à laisser ces images me pénétrer.

C’est alors qu’une violente douleur me traversa au niveau du cou où elle venait de planter ses dents. Elle n’avait pas réfléchit à son attaque et m’avait eu avec brio. Elle relâcha avant de penser fortement afin que je ne manque pas de l’entendre.

-Oui, je me fierais à mes instincts premiers

Je la regardais partir tout en portant la main à mon cou. Elle ne m’avait pas tué… Mais je n’avais pas le temps d’y réfléchir. Je repartis en direction du sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai les crocs [FIN]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai les crocs [FIN]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horus -Tribu des crocs de feu-Guerriers
» Crocs Argentés
» Troupes neutres de la guerre contre crocs-noirs (terminé)
» "jai les crocs" ∆ Elena&Fantasy
» [Prêt] Crocs Acérés - Mâle - Ténèbres - Guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Volturi King :: Ile Suplicia :: Partie Nord-Ouest :: Forêt-
Sauter vers: